Débarras Proservices

Debarras Paris 10 : Débarras Appartement, Débarras Maison, Débarras Cave

Debarras Paris 10

Debarras Paris 10e ? Vous souhaitez gagner de l’espace dans un logement ou dans un local professionnel suite à un déménagement ou à un décès ? N’hésitez pas à confier cette tâche à de véritables spécialistes du déblaiement débarras Paris 10. Ils vous débarrasseront de tous les meubles, objets inutiles et déchets: une équipe d’experts du débarras et nettoyage dans le 75 our sur l’ile de france vous sera entièrement dédiée avec des interventions rapides n’importent ou dans le 75 & Ile de France

Debarras Paris 10

Débarras appartement insalubre (Diogène) paris 10 :

le syndrome de Diogéne et une maladie qui  peut se résumer à l’obsession de tout garder chez soi jusqu’à rendre impossible l’accès à une ou plusieurs. Notre société de Debarras paris 10  Débarras proservices intervient souvent suite à l’appel voisins gênés par l’odeur ou envahis par des cafards. En intervenant et assurant  d’une personne victime du syndrome de Diogène, nous l’aidons.

Effectivement, ce syndrome peut exposer la personne qui en est victime et les autres à plusieurs risques et nuisances dont

  1. Les risques infectieux pour la personne
  2. Les risques incendies/explosion
  3. Les nuisances liées aux odeurs
  4. Les nuisances liées aux parasites

Pris en charge tardivement, ce syndrome commence par un laisser-aller. Et avec le temps, ce laisser-aller devient une pathologique. Il est souvent mal perçu par l’entourage mais c’est souvent ce même entourage qui met en lumière ce syndrome en demandant de l’aide.vous avez besoins de l’aide pour débarras appartement insalubre paris 10e ? Ayez recours a vos professionnels debarras paris 10e Débarras Proservices. 

Debarras Paris 10

Diogène : Effets à la santé

Les risques à la santé que peut constituer une personne vivant dans un tel environnement, tant pour elle-même que pour les autres occupants de sa résidence, ses proches et son voisinage immédiat. Cet état d’insalubrité majeure peut également représenter un risque pour les professionnels intervenants , le propriétaire et les bénévoles qui auront à se rendre sur place et, dans bien des cas, à procéder au nettoyage des lieux. On peut classer ces risques en quatre catégories, soit les risques biologiques, les risques chimiques, les odeurs.

Risques biologiques

L’accumulation de papier, de carton, de matériaux contenant de la cellulose et autres résidus biologiques, dont des aliments, jumelée à de l’infiltration d’eau, un dégât d’eau ou encore à de l’humidité excessive, peut entraîner la prolifération  bactéries, acariens dont les effets à la santé sont bien connus. Il faut aussi souligner que la présence d’animaux domestiques ou de vermine en très grande quantité dans un logement risque d’entraîner la présence accrue d’endotoxines , reconnues comme facteur aggravant de l’asthme et pouvant aussi occasionner un syndrome d’intoxication se présentant comme une gastroentérite ou une irritation des voies pulmonaires.

Insectes

Plusieurs types d’insectes peuvent proliférer et se répandre à l’intérieur d’un domicile encombré de déchets et de matières de toutes natures.Les impacts à la santé en lien avec une telle situation peuvent être regroupés en trois grandes catégories, soit les piqûres, les allergies et les infections.

Debarras Paris 10

Piqûres

Plusieurs types d’insectes pourront s’attaquer à l’être humain et provoquer des lésions cutanées souvent prurigineuses et très incommodantes. Ce problème semble actuellement en résurgence et il s’accompagne d’une résistance accrue aux pesticides, comme c’est le cas pour la punaise de lit. Cette dernière peut se propager d’une habitation à une autre, par contact direct avec la personne infestée ou en provenance d’un appartement voisin, lors d’un déménagement ou d’entreposage de meubles ou de vêtements infestés. Elle s’attaque aux humains surtout la nuit et peut provoquer une maladie cutanée semblable à la gale humaine. Les puces d’animaux, et particulièrement celles du chat (Ctenophalides felis), sont tout aussi problématiques, puisqu’elles peuvent survivre plusieurs mois sans nourriture et en l’absence de l’animal hôte dans un environnement facilitant, tel un tapis, pour ensuite se nourrir de sang humain, causant ainsi à ce dernier une dermatite particulièrement incommodante. Certaines espèces de mites, ectoparasites et endoparasites d’animaux (chats, chiens, rats, pigeons, poulets, reptiles), peuvent proliférer dans la nourriture végétale avariée et provoquer une dermatite prurigineuse. Enfin, mentionnons également les insectes piqueurs tels les guêpes, frelons, abeilles, attirés par la nourriture ou autres détritus biologiques, dont la piqûre peut provoquer une réaction inflammatoire importante.

Allergies Diogène

Une des allergies connues depuis fort longtemps, et qui peut occasionner l’asthme chez l’enfant, est celle provoquée par le contact avec des excréments de blattes . La blatte se nourrit d’aliments humains et souil­le la nourriture de ses excréments. Elle répand une sécrétion malodorante qui s’écoule de son appareil buccal et altère le goût des aliments cuits dans de la vaisselle ainsi souillée. La blatte peut également transmettre certaines bactéries, dont celle responsable de la salmonellose. En ce qui concerne les autres insectes, on retrouve peu de renseignements dans les études consultées. Les auteurs d’une étude australienne21 ont isolé une protéine allergène commune à six espèces de mouches (Musca domestica), mites et autres insectes tels les blattes, les anthragènes de tapis (Anthrenus verbasci) et les lépismes argentés, permettant de croire que le potentiel allergisant de ces insectes est plus important que ce que l’on croyait auparavant. Les puces d’animaux, plus particulièrement celles des chats (Ctenophalides felis), possèdent qu

Infections Diogène

Plusieurs insectes, dont la mouche domestique24, qui se nourrit de matières organiques en décomposition (animaux morts, excréments d’animaux et d’humains, déchets domestiques, fruits et légumes pourris), peuvent devenir un vecteur de maladies infectieuses. Plus de cent micro-organismes pathogènes ont été identifiés sur la mouche24 qui, compte tenu de son nombre important dans nos milieux de vie, peut contaminer nourriture et ustensiles et causer des infections du tube digestif. D’autres maladies infectieuses sont transmises ou suspectées l’être par les insectes : la bartonelose25 ou maladie de la griffure de chat, la péliose bacillaire angiomateuse transmise par les puces (surtout chez les sidéens), l’infection au virus du Nil occidental transmise par un moustique (Culex sp.) et l’hépatite B par la punaise de lit, insecte suceur de sang. De plus, les lésions de grattage, résultat des démangeaisons causées par le prurit généré par les piqûres de ces insectes, peuvent constituer une porte d’entrée pour plusieurs agents microbiologiques, causant ainsi de multiples infections secondaires.

Transmission de personne à personne

La transmission de maladie, comme la gale humaine ou le pou humain, par un individu négligé et dépourvu d’hygiène corporelle, nécessite habituellement un contact étroit. Ces maladies peuvent se transmettre, par exemple, lors d’utilisation conjointe d’un matelas ou de literie avec une personne infestée. Par ailleurs, on dénombre encore des épidémies chez le personnel soignant en contact constant avec des personnes atteintes

Debarras Paris 10

Risques chimiques

En toxicologie environnementale, les voies habituelles de pénétration d’un agent toxique sont les poumons, la peau et l’appareil digestif. L’exposition peut donc tout autant se faire par voie aérienne, que par contact avec le sol, l’eau de consommation, la nourriture, etc. Le plus souvent, les lieux affectés par un état d’insalubrité morbide ou par l’accumulation démesurée de résidus sont des logements, bien que cette situation ait aussi été observée dans des maisons de type unifamilial. Dans de tels cas, il est possible de retrouver, accumulés en grande quantité, tout les produits domestiques d’usage courant (produits de nettoyage ou d’entretien, colles, peintures, solvants) ou tout autre produit imaginable pouvant contenir des substances chimiques (piles, plastiques). Certaines de ces substances peuvent être dangereuses en elles-mêmes, par leur simple présence, ou le devenir par leur nombre excessif, la possibilité d’interactions avec des substances voisines incompatibles ou encore, dû au risque de déversement. De plus, les risques d’incendie demeurent bien présents. Or, les incendies d’immeubles à logements et de maisons unifamiliales, en plus de causer des pertes de vie, des brûlures sévères et autres blessures, peuvent générer dans l’air ambiant de nombreuses substances toxiques respirables29. Dans la perspective d’un incendie survenant dans un logement abritant un individu atteint, tout porte à croire que ces risques seraient multipliés pour les pompiers et la population avoisinante. Enfin, il est possible de retrouver chez les personnes souffrant du « syndrome d’hébergement d’innombrables animaux », des taux particulièrement élevés d’ammoniac en suspension dans l’air provenant de l’urine des animaux.

Odeurs

L’accumulation de résidus entraîne la production d’odeurs nauséabondes, souvent très incommodantes pour le voisinage, provenant soit de la décomposition de matières organiques, soit de la volatilisation de produits chimiques. Cette problématique a été et est encore fréquemment abordée sous l’angle «de nuisance ou de perte de confort ». Or, plusieurs études, dont la plupart ont été menées en milieu agricole, démontrent que des odeurs environnementales désagréables, tant intérieures qu’extérieures, peuvent engendrer des effets variés de nature psychologique se manifestant par des atteintes de l’humeur, de l’anxiété, des troubles du sommeil, des réactions émotives avec plusieurs types d’altération de la performance intellectuelle31. Enfin, des personnes souffrant de maladies chroniques pulmonaires ou cardiaques, d’allergies ou de perte de tolérance aux produits chimiques, verront leur état s’aggraver par la présence de tels effluves, générés par de multiples composés organiques volatils et des bioaérosols. Quoi qu’il en soit, il n’en demeure pas moins qu’en milieu résidentiel, ces odeurs affectent de façon inacceptable la qualité de vie des voisins exposés involontairement.

Le protocole de nettoyage dans le cadre d’un Diogène

Debarras Paris 10e

Dans le cas d’un nettoyage après syndrome de Diogène notre entreprise nettoyage respecte une procédure bien défini. Une intervention peut s’étaler sur plusieurs jours, nous nous déplaçons partout en France pour ce type de nettoyage.

Tout d’abord, une phase de débarras est souvent requis avant d’effectuer le nettoyage. Le débarras est effectué par une équipe professionnelle et il consiste à trier les papiers importants, mettre en sac les déchets et préparer les meubles pour la déchetterie.

Nous utilisons nos propres camions bennes afin de faire le débarras.

Nous nettoyons sol, mur et plafond. Nous procédons également à une désinsectisation en cas de colonisation d’insectes afin de bien désinfecter la maison.

Call Now ButtonAppelez-nous 01 43 09 81 62